Salon de l’agriculture Swiss Expo: Lausanne à la recherche de la super vache

Publié le 11.01.2016 de Christoph Spangenberg

Le pis est-il bien tendu, l’ossature est-elle de bonne qualité? Plus de 1 000 bêtes vont se présenter aux juges lors du concours bovin de Swiss Expo, le salon professionnel agrotechnique. Ce concours est l’un des plus importants en Europe. Dans un entretien, le juge Erhard Junker explique comment il choisit les plus belles vaches et quels parallèles il existe entre les tops modèles animaux et humains. La 20e édition du salon de l’agriculture aura lieu du 14 au 17 janvier à Expo Beaulieu Lausanne.

Swiss Expo Rinderwettbewerb
Miss Swiss Expo 2015: La vache gagnante Incas Roxane et son éleveur. (Photo: Swiss Expo)

Monsieur Junker, vous êtes l’un des huit juges qui sont appelés à désigner les plus belles bêtes des différentes races à Swiss Expo 2016 à Lausanne. Qu’est-ce qui fait qu’une vache est particulièrement belle? Quels sont vos critères de choix?

Erhard Junker: En premier lieu, j’évalue l’impression générale, l’élégance, la ligne de dos et le bassin. La capacité et la largeur du poitrail sont aussi très importantes. Pour les membres, la qualité de l’ossature, l’angle du jarret, le déplacement et les pâturons sont très importants. Mais le point fort d’une vache reste le pis, pour lequel on demande une très bonne attache, texture, irrigation, un bon ligament médian et quatre trayons corrects et bien placés. Une fois que toutes les bêtes ont été analysées, nous les comparons entre elles. Les cinq meilleures de chaque catégorie sont commentées et justifiées par les juges.

Le podium des vaches est l’arène où elles sont évaluées par les juges. Cela rappelle un peu les castings de mannequins à la télévision. Y a-t-il d’autres parallèles entre les tops modèles animaux et humains?

Il existe bien sûr des parallèles avec les tops modèles parce qu’on accorde aussi une très grande importance au rayonnement, à l’élégance, à la présentation et à la finesse chez les vaches.

Les vaches doivent-elles aussi entretenir leur condition physique ou suivre un régime?

Une vache n’a pas besoin de suivre un régime, mais elle doit être en pleine forme. Elles le sont normalement entre deux et sept mois après le vêlage. On ne peut donc pas présenter une vache à un concours de beauté toute l’année. Pour avoir des chances de succès, il faut naturellement posséder la vache appropriée et ensuite la préparer du mieux possible au concours. C’est-à-dire la faire courir, l’entraîner, la laver et la tondre ainsi que veiller à une détention, des soins et une alimentation optimums.

Selon un sondage du magazine des éleveurs Holstein International, Swiss Expo est le meilleur concours bovin d’Europe et même le troisième au niveau international. Les Suisses élèvent-ils les meilleurs bovins?

La Suisse n’est pas le numéro un de l’élevage bovin, mais elle fait clairement partie des pays d’Europe où l’on peut trouver les plus belles vaches. Et grâce à Swiss Expo, les belles vaches suisses sont encore mieux connues dans le monde entier parce que l’exposition est visitée par beaucoup d’étrangers. Et Swiss Expo est l’une des meilleures plateformes en Europe pour comparer les plus belles vaches avec la concurrence.

Erhard Junker élève des vaches Holstein et est depuis 2011 l’un des onze juges agréés auprès de la Fédération suisse d’élevage Holstein. A Swiss Expo, il est responsable de la catégorie Red Holstein.

>>> Swiss Expo 2016 est la 20e édition de la manifestation. Ce salon de référence dans le secteur de l’agriculture se déroulera du 14 au 17 janvier à Expo Beaulieu Lausanne. Plus de 22 000 visiteurs, 130 exposants, 400 éleveurs et plus de 1 000 vaches et génisses sont attendus. Vous trouverez plus d’informations sur www.swiss-expo.com

Christoph Spangenberg

Publié sous:

Ecrire un commentaire

 
 

 

Partager