Les examens au Congress Center Basel: le début de relations durables

Publié le 02.02.2016 de Christoph Spangenberg

L’avenir du secteur suisse du marketing est assis en rangées au Congress Center Basel (CCB). 750 professionnels du marketing, 750 tables de séminaire. Examen final écrit. Cogitation de masse. Chaque année, des milliers de professionnels et de personnes en reconversion passent ici un examen et procurent ainsi à Bâle des recettes se montant à plusieurs centaines de milliers de francs suisses. Pour le CCB et Messe Basel, ces examens marquent souvent le début de relations durables.

MCH Group Congress Center Basel Examens

Les épreuves sur deux jours des professionnels du marketing de l’association Swiss Marketing, ce mardi et mercredi, sonnent le début de la saison des examens. En août, viendront 1 700 agents technico-commerciaux pour trois jours d’examen ainsi qu’environ 350 directeur des ventes et du marketing, en juin et novembre de futurs médecins de famille passeront l’examen de spécialiste de la Société suisse de médecine interne générale, SSMIG. Plus de 3 400 personnes passeront ainsi un examen au Centre de congrès ou à la Foire de Bâle en 2016.

En plus des foires, salons et congrès, les locaux sont appréciés pour l’organisation d’examens avec un nombre élevé de participants. Le Congress Center Basel a fait l’acquisition de 1 700 tables de séminaire à cet effet. Les mêmes conditions pour tous.

Les candidats, un facteur économique non négligeable

Pour la ville et la région de Bâle, les candidats, surtout extérieurs, sont intéressants d’un double point de vue. En comptant le voyage, le logement, la nourriture et la consommation d’offres culturelles, chaque personne rapporterait plusieurs centaines de francs suisses par jour à Bâle, estime le département des relations extérieures et du marketing local de Bâle-Ville.

En outre, les participants sont des professionnels et des résidents potentiels dans le futur. «Nous espérons donner une bonne carte de visite et pouvoir montrer l’attractivité de Bâle», dit-on par conséquent au marketing local. Les sessions d’examen renforcent par ailleurs l’image de Bâle comme lieu de formation. «Les divers examens au Congress Center Basel apportent une contribution non négligeable à la chaîne de valeur ajoutée de Bâle», déclare Jonas Scharf, directeur du Centre de congrès.

De candidat à client ou collaborateur

La fin des examens marque pour le Centre de congrès et la Foire de Bâle souvent le début d’une relation durable. «Un jour ou l’autre, les professionnels du marketing et les technico-commerciaux reviennent chez nous», dit Scharf. Que ce soit comme visiteur d’un salon ou d’un congrès, comme exposant, fournisseur ou collaborateur.

Christoph Spangenberg

Publié sous:

Ecrire un commentaire