Fantasy Basel 2016: super-héros et stars de séries

Publié le 02.05.2016 de Christoph Spangenberg

Stars de Game of Thrones et Big Bang Theory, concours de jeux vidéo, elfes et trolls: Du 5 au 7 mai, tout tourne autour des BD, jeux vidéo, du cosplay et des films dans les 5 halles d'exposition, à la deuxième édition du Fantasy Basel: la «Swiss Comic Com». Une interview avec l'organisateur Martin Schorno sur le salon dont la taille a doublé et sur ce secteur en plein essor.

Fantasy Basel (MCH Group)

Stars de séries comme Game of Thrones et The Big Bang Theory, youtubeurs et e-gameurs renommés: Pour Fantasy Basel 2016, vous avez pu engager certaines célébrités de la scène.

Martin Schorno, CEO de FantasyCon AG, organisateur de Fantasy Basel: Big Bang Theory et Game of Thrones sont deux des séries qui ont actuellement le plus de succès dans le monde. Avec Kevin Sussman (Stuart de «The Big Bang Theory») et Kristian Nairn (Hodor de «Game of Thrones»), nous aurons deux stars mondiales sur place durant les trois jours. Elles participeront à des débats, à des séances photos, donneront des interviews et signeront des autographes.

Les visiteurs s'attendent naturellement à rencontrer des stars à une Comic Con.  Nous avons, en principe, opté pour le concept suivant: moins de célébrités, plus de qualité! Ce qui rend intéressant Fantasy Basel pour les visiteurs et les invités, c'est la diversité, le mélange de jeux vidéo, films, séries, cosplay. La qualité dans chaque secteur est aussi excellente.

Quelles sont les nouveautés à Fantasy Basel 2016?

L'aire de Fantasy Basel est deux fois plus grande cette année. Nous avons plus de stands de vente, plus artistes, plus de «live art», et plus de fournisseurs de jeux vidéo. De grands noms comme par exemple Universal, Warner, Disney, Nintendo, HP, Asus, Intel, Nintendo, Playstation ou Samsung seront présents et susciteront l'enthousiasme des visiteurs avec leur offre.

«Exposition sur Indiana Jones et tournois de jeux vidéo»

Des expositions donneront également aux visiteurs un aperçu de l'univers d'Indiana Jones ou de l'histoire des robots. Le Swiss Gaming Challenge se déroulera aussi cette année pour la première fois dans le cadre de Fantasy Basel. Les visiteurs de Fantasy Basel ont la possibilité de participer à des mini-tournois à diverses stations de jeux et de remporter des prix.  Sur une scène d’e-sports, des matchs opposeront les meilleurs joueurs de Suisse qui se seront qualifiés au préalable en ligne. Des joueurs de renommée internationale participeront à des matchs de démonstration et débats et signeront des autographes.

Dans le domaine des jeux vidéo, nous aurons trois éminents e-sportifs internationaux: xPeke, AKAWonder et Spo. Ils fascineront les fans dans le cadre du Swiss Gaming Challenge qui aura lieu à Fantasy Basel.

20 000 personnes ont visité Fantasy Basel l'an dernier. Cette année, 30 000 visiteurs sont attendus. Qu'est ce qui fascine les gens?

Les secteurs qui sont présentés à Fantasy Basel sont aujourd'hui considérés et acceptés comme un bien culturel moderne. Ils sont aussi thématisés dans les rubriques Feuilleton des médias. Même des hommes d'affaire les plus expérimentés dans la fleur de l'âge s'adonnent aux jeux vidéo, regardent des films d'animation et s'intéressent aux superbes photos de cosplay. En outre, nous sommes en Suisse surtout, en matière de films et de jeux vidéo, proche de ce monde. Disney Research se trouve par exemple à Zurich.

«La conception de jeux vidéo est un secteur économique autonome»

Comme c'est souvent thématisé dans les médias, la conception de jeux vidéo est considérée comme un nouveau secteur économique, enseigné aux étudiants dans les hautes écoles. Cela renforce naturellement l'intérêt et la fascination, et les élargit dans différents groupes sociaux. 

Plusieurs visiteurs viennent dans des costumes impressionnants qui ont nécessité plusieurs heures de travail et pour lesquels ils dépensent des centaines de francs…

Le cosplay a atteint une grande popularité dans le monde et la communauté cosplay suisse se distingue aussi depuis quelques années par sa qualité et sa popularité dans le domaine du cosplay. Nous nous sommes intéressés intensément à ce thème et aux communautés respectives, avant Fantasy Basel 2016. Le potentiel et le talent en Suisse sont énormes et nous sommes heureux de pouvoir dire que ce ne sont pas seulement les cosplayeurs professionnels qui portent des costumes faits à la main avec amour le week-end de l'Ascension, mais aussi une grande partie des visiteurs se déguisent en leurs personnages préférés de films, jeux vidéo, séries, etc., répandent du plaisir et de la bonne humeur et offrent de splendides sujets photographiques. Le grand Cosplay Contest que nous organisons tous les jours, jouit déjà d'une grande renommée internationale et attire les meilleurs cosplayeurs.

Quelle est la place des scènes suisses au niveau international?

Les scènes suisses ont extrêmement évolué durant les dernières années, sont devenues plus grandes et plus populaires. En matière de qualité, la scène cosplay suisse peut faire face à la concurrence. Les artistes dans les domaines comme par exemple les bandes dessinées et le street art, ainsi que les graphistes et les concepteurs de jeux vidéo sont réseautés au plan international et de haut rang. Dans le secteur d'e-sports, la Suisse a un grand potentiel et peut encore se développer. Nous voulons y contribuer avec le Swiss Gaming Challenge et faire connaître l'e-sports.

Fantasy Basel est un salon de niche avec un grand potentiel. Quels sont vos projets pour les prochaines années?

Nous allons continuer à développer dans tous les cas Fantasy Basel. L'important pour nous est de préserver aussi à l'avenir la qualité et la diversité de l'offre. L'objectif n'est pas de grandir bien que le potentiel disponible soit grand. Nous travaillons actuellement pour faire de l'actuel Fantasy Basel un temps fort à tous égards pour les visiteurs et nous nous réjouissons d'accueillir de nombreux visiteurs heureux.

Toutes les informations sur Fantasy Basel 2016: www.fantasybasel.ch
Christoph Spangenberg

Publié sous:

Ecrire un commentaire

 
 

 

Partager