Nouveau chef de Rufener : « Live Marketing gagnera en importance »

Publié le 30.06.2016 de Christoph Spangenberg

L’expérience de marque avec Live Marketing est beaucoup plus forte, dit Robert Erhart. De vrais amis naissent d’une rencontre personnelle, ajoute-t-il. Erhart le sait sans doute. Il est actif depuis deux décennies dans le secteur de l’évènementiel et depuis mi-mai il est le nouveau directeur général de l’agence Rufener. Dans l’interview, il parle de l’avenir de Live Marketing et ses perspectives avec Rufener.

Robert Erhart, Rufener Events (MCH Group)

Robert, tu as entre autres travaillé chez Red Bull et Triebwerk Event AG que tu as fondée et tu as rassemblé de nombreuses expériences durant ces deux décennies. Comment veux-tu faire évoluer Rufener ?

Pendant cette vingtaine d’années, beaucoup de choses ont changé dans le secteur de l’évènementiel. Beaucoup d’entreprises sont apparues et disparues. Mais Rufener était toujours là, dans la discipline reine « Evénements corporatifs », toujours stable comme « le roc dans la tempête ». Il n’existe en Suisse aucune agence comparable garantissant, au fil des années, toujours cette qualité extraordinaire. Et il n’y a que peu d‘agences qui réalisent de gros projets aussi habilement que Rufener a l’habitude de le faire. En premier lieu, il s’agit donc de maintenir la qualité et contribuer à ce que l’ADN de Rufener soit préservé dans l’avenir également.

« Peu d’agences réalisent de gros projets si habilement. »

Dans une étape ultérieure, nous souhaitons profiter encore davantage des synergies au sein du réseau Live Marketing Solutions du MCH Group. J’y ressens un fort besoin de coopération. Et ce qui compte toujours : nous voulons remporter des projets fascinants aux niveaux national et international.   

Les possibilités techniques évoluent très rapidement, des termes tels que « Virtual Reality »  sont sur toutes les lèvres. Comment ces technologies peuvent-elles enrichir des évènements ?

La « Virtual Reality » semble être une forte tendance dans notre branche. Mais je suis convaincu que la motivation principale pour un évènement demeure l’expérience réelle. La « Virtual Reality » ne peut pas remplacer les rencontres personnelles. Il nous faut quand-même faire face à ces thèmes et affronter ces défis.

De manière plus générale : Où va-t-on dans Live Marketing ? Qu’est-ce qui assure des événements réussis ?

Les dispositifs de Live-Marketing sont un bon outil pour soutenir l’évolution d’une marque par un mélange de communication. Live Marketing gagnera donc en importance. Une expérience de marque avec Live Marketing est beaucoup plus forte qu’au moyen de toute autre dispositif comparable. Grâce à la rencontre personnelle, il est possible de soutenir parfaitement la fidélisation du client. De vrais amis naissent de la rencontre personnelle. Il nous faut rappeler cela sans cesse à nos clients.

« De vrais amis naissent de la rencontre personnelle. »

Pour un évènement réussi, beaucoup de facteurs jouent un rôle. Mais on peut, somme toute, parler de la réussite d’un évènement lorsqu’il a laissé une impression durablement positive parmi les participants.

Comment as-tu débuté dans le secteur de l’évènementiel ?

C’était en 1996 en tant que Brand Manager chez Red Bull. La marque était encore inconnue en Suisse et j’étais chargé par Unifontes AG (actuellement  Feldschlösschen Getränke AG) de la distribution de Red Bull en Suisse. Pour Red Bull, les évènements ont joué un rôle primordial ce qui était à l’époque une approche marketing révolutionnaire. Nous avons investi nettement davantage dans les évènements et le sponsoring que dans la publicité classique.

« En 1996, les évènements étaient une approche marketing  révolutionnaire »

En 1999, j’ai osé devenir auto-entrepreneur en fondant la Triebwerk Event AG. L’agence a évolué de manière significative et nous pouvions prendre en charge, avec jusqu’à 35 collaborateurs, un important portefeuille de clients dans les domaines du marketing évènementiel et activation sponsoring. En 2008 survint la crise bancaire qui nous a touchés également. Comme de nombreuses autres agences, nous devions faire face à de graves réductions budgétaires ce qui a, quelques fois, entraîné des changements au sein de l’agence. La situation de la Triebwerk Event AG s’est toutefois rétablie ; et lorsqu’en 2013 une offre de reprise très intéressante nous est parvenue de la part d’une agence plus grande à Zoug, nous avons une fois de plus saisi l’occasion de nous transformer.

Le fait marquant de ces années était sans doute le développement du sponsoring pour la Société Coopérative Migros. Nous avons conseillé et accompagné la Migros pendant une dizaine d’années en relation avec l’ensemble des activités de sponsoring et beaucoup de thématiques intéressantes qui y étaient relatives. 

Quels sont les prochains projets pour Rufener ?

Beaucoup de projets sont actuellement en cours. Nous venons d’organiser le congrès de la FIFA au Mexique. En ce moment, nous travaillons sur la mise en œuvre du Davidoff ART-Event (note : l’interview a eu lieu avant la manifestation Art Basel a Bâle.). En même temps, on s’occupe de manière intense des préparatifs pour l’organisation de plusieurs évènements pour le secteur financier.

De plus, nous entendons répondre à quelques gros appels d’offre sur lesquels nous travaillons de manière intense et dont nous souhaitons évidemment remporter l’un ou l’autre.

Rufener est une agence créative opérant au niveau international axée sur la Live Communication. L’agence fait partie de Live Marketing Solutions du MCH Group.

> Photos de Rufener

Christoph Spangenberg

Publié sous:

Ecrire un commentaire