La muba brise les stéréotypes sexistes

Publié le 24.02.2016 de
MCH Group, Schweizer Mustermesse, Männer und Waschmaschine

Les hommes aiment la télévision et les appareils Hi-Fi, les femmes les machines à coudre et les chaussures. De tels stéréotypes sexistes démodés étaient d'actualité plusieurs années durant, même à la muba.

À l'occasion du 50ème anniversaire de la muba en 1966, une chose qu'un journal considérait comme complètement inappropriée se produisit: Les hommes commencèrent à s'intéresser de plus en plus à quelque chose qui était réservée surtout aux femmes, selon l'ancienne conception des rôles: aux appareils ménagers. Le journal " Luzerner Nachrichten" trouva ce comportement peu masculin et commenta cette tendance de manière impertinente. "Il apparaît clairement: l'égalité des femmes et hommes dans le domaine des activités ménagères s'impose", écrivit le journal de manière provocante. "Ils s'agenouillent au sol, cirent, passent l'aspirateur, frottent et cuisinent".

En plus du progrès technique, les salons et foires reflètent toujours des développements et changements sociaux, dans ce cas, l'assouplissement des rôles de genre séculaires. Les organisateurs de salons et de foires ont contribué activement au changement des rôles de genre, avec l'introduction de la "Journée de la femme". Depuis lors, des femmes sont considérées comme des actrices du marché autonomes, et non principalement comme des ménagères, mères et épouses.

Photo: Staatsarchiv Basel Stadt/Privatarchiv MCH Group

Publié sous:

Ecrire un commentaire