Du big data au smart data: comment les salons utilisent les données de manière rentable

Publié le 16.01.2019 par Philipp Klett

Le salon de l’avenir sera une expérience «Wow» personnalisée pour les visiteurs, les exposants et les médias, il sera un partenaire interactif, toute l’année et digital même en dehors de l’événement live. Les données jouent pour cela un rôle décisif. Apprenez-en davantage sur les possibilités et les applications des données, comment elles permettent de passer du big data au smart data et comment elles peuvent être utilisées au profit de votre entreprise. Qui plus est, la plupart de ces données sont déjà saisies.

Imaginez: vous êtes accueilli personnellement sur le site Internet du salon. Vous voyez immédiatement les exposants et les produits qui vous intéressent. Et comme vous visitez le salon chaque année, votre billet est déjà dans le panier d’achat et vous n’avez plus qu’à le confirmer. Manque-t-il des billets pour des collègues, une réservation d’hôtel ou de restaurant? Pas de problème, le chatbot vous assiste. Les newsletters et les médias sociaux vous informent à l’avance sur les sujets qui vous intéressent et anticipent le plaisir. Une fois arrivé au salon, suivez le plan de visite individuel de l’application, qui vous mettra en relation avec des exposants et d’autres visiteurs en fonction de vos centres d’intérêt. Les documentations d’exposants et les contacts sont collectés sans contact sur des terminaux tactiles. Après le salon, c’est encore le salon. Vous pouvez consulter les documentations et contacts importants dans votre compte personnel, recevoir des nouvelles pertinentes par courrier électronique et échanger avec d’autres représentants du secteur dans la communauté en ligne.

Une longueur d'avance grâce aux données

Voilà à quoi pourrait ressembler l’expérience du salon à l’avenir. Une chose est claire: pour que les salons soient couronnés de succès, il faut qu’ils soient plus que des vendeurs de mètres carrés, plus que des dates obligatoires qui figurent à intervalles réguliers sur le calendrier. Les visiteurs s’attendent à vivre une expérience Wow personnalisée qui reste en mémoire, à trouver les produits et services les plus récents en un seul lieu et à obtenir des informations adaptées à leurs besoins. Le salon en tant que partenaire actif et expert, médiateur pour les exposants, les visiteurs et les médias. C’est également l’objectif de MCH Group.

Les données jouent un rôle essentiel dans cette évolution. Elles nous permettent de prendre des décisions, d’utiliser des applications basées sur des données, d’identifier les relations, d’automatiser et d’optimiser les processus. L’avance en termes de connaissances qu’offrent les données peut assurer des avantages concurrentiels.

Ces données sont déjà collectées par les foires

Les salons collectent déjà de grandes quantités de données auprès des visiteurs et des exposants. Quelques exemples:

  • Inscription et boutique
    • Nom et adresse
    • Données sociodémographiques: entreprise, fonction, secteur d’activité, intérêts, etc.
    • Nombre de billets achetés
  • Au salon
    • Entrée et sortie
    • Absence
    • Profils de déplacement (anonymes) et cartes thermiques
    • Fréquentation des halles (heures de pointe)
  • Site Web
    • Comportement de navigation
    • Entrées dans la recherche
    • Interactions avec le chatbot
    • Cookies
    • CTR
  • Médias sociaux
    • Interactions
    • Centres d’intérêt
    • Sentiment (humeur)
    • Likes
    • Recommandations/partages
  • Photos et vidéos
    • Contenu généré par l’utilisateur
    • Durée de visionnage
  • CRM

  • Appels téléphoniques
    • Nombre
    • Durée
    • Teneur
    • Résultat
  • Sondages
    • Sentiment
    • Retours
  • Newsletter
    • Taux d’ouverture
    • Clics
    • Consentement RGPD
  • Données d’exposants
    • Nom, adresse
    • Services et produits
    • Nouveautés
    • Groupes cibles
    • Personne de contact
  • Applications
    • Installations et téléchargements
    • Profils personnels
    • Nombre de billets mobiles achetés
    • Chats
    • Favoris

10 utilisations possibles des données

Correctement utilisées, les données apportent des avantages considérables aux exposants et aux visiteurs et optimisent l’expérience du salon. Une sélection:

  • Matchmaking à l’aide de l’intelligence artificielle: rapprocher l’offre et la demande (intérêt), c’est-à-dire les visiteurs, exposants et médias similaires ou complémentaires.

  • Fréquentation des halles: planification du personnel et de l’offre ou du programme d’activités ainsi qu’optimisation de l’utilisation des capacités grâce à l’analyse des données passées en combinaison avec de nouveaux types de billets.

  • Quels groupes cibles viennent quand? Adaptation du programme d’activités aux heures de visite ou organisation de nouveaux (micro)événements.

  • Profils de déplacement et d’intérêt (conformes au RGPD): les visiteurs reçoivent des contenus personnalisés, des recommandations et des événements ou exposants appropriés en fonction de leurs intérêts et de l’endroit où ils se trouvent.

  • Détermination des intérêts: en plus des intérêts explicitement demandés, des intérêts dits implicites peuvent être déduits des parcours de navigation sur le site Web ou des suivis Wlan à l’aide du géofencing.

  • Aperçus et prédictions, par exemple sur le comportement, la vente de billets, etc.: des visiteurs ou exposants similaires peuvent être abordés de façon dédiée. De nouveaux contacts peuvent être adressés directement de manière appropriée en fonction des associations trouvées.

  • Modèles commerciaux étendus ou nouveaux: mettre les connaissances tirées de données internes à la disposition de tiers (p. ex. exposants, sponsors, applications). Ou: acquérir de nouvelles connaissances en combinaison avec des données externes (météo, taux de change, etc.).

  • Études et analyses de marché: compléter des enquêtes qualitatives et quantitatives avec du big data à partir, p. ex., de forums web ou de médias sociaux pour une vision élargie.

  • Communication individualisée à 360 degrés: théoriquement, un parcours de communication/client individuel pourrait être réalisé pour chaque contact individuel. De cette manière, les intérêts respectifs peuvent être pris en compte de manière très ciblée.

  • Datamining: étude des données pour rechercher des modèles et des relations. Y a-t-il des visiteurs qui pourraient également être intéressés par d’autres formats de salon? Quelle est l’influence des autres événements, de la météo, du trafic, de la situation de stationnement le jour du salon sur le chiffre d’affaires du salon? Quels exposants attirent particulièrement les représentants importants du secteur d’activité

Pour pouvoir utiliser les données de manière rentable et en faire profiter les visiteurs, les exposants, les médias et les organisateurs, les objectifs doivent d’abord être clairement définis. Ensuite, les masses de données disponibles, le big data, sont filtrées pour générer des données intelligentes, le smart data. Ce n’est pas la masse qui compte, mais la qualité. Pour cela, toutes les sources de données sont réunies et réduites au moyen d’entonnoirs d’analyse à plusieurs étages. Il s’agit d’un processus continu qui nécessite une optimisation constante. La qualité des données doit également être constamment améliorée. Il va de soi que la sécurité des données doit toujours être garantie.

La protection des données doit, bien entendu, être également respectée. Une législation telle que le règlement européen général sur la protection des données (RGPD) ne doit pas être considérée comme un obstacle, mais comme une chance. Une chance de comprendre quelles données sont collectées et pourquoi, comment elles peuvent être utilisées et quelle valeur ajoutée cela génère pour toutes les parties.

Philipp Klett

Publié sous:

Ecrire un commentaire

 
 

 
Captcha
Protection des données